Les 12 M

Résidence de création 9 / 12 novembre 2015
Salle des Thermes, Saint Antonin Noble Val



 

Une femme accouche. Elle est seule. Ou bien avec un homme. Un gynécologue. Ou son amant. Une autre femme est là. Une sage-femme. Ou sa mère. Ou celle de son amant. Cela se passe en France. Ou en Argentine. En fonction des conjectures plus que des conjonctions. En dedans elle se sent seule. Ou avec l’enfant. En fonction de la conjonction de ses planètes intérieures. Plus tard, la femme est assise, elle tremble. Ses dents. Ses os. Elle a peur de blesser l’enfant sur son sein. Elle ne sait pas son sexe. Elle sait le chaud, le moite. Quelqu’un veut prendre l’enfant. Sa mère. Le père. La sage-femme. Le chef. Dieu. Elle ne bouge pas. Elle appelle l’eau. L’eau monte. L’eau vient embrasser le front de la mère. La mère devient eau puis aussitôt reprend forme. L’eau monte. Dans la clinique ou l’hôpital ou dans la baraque en torchis ou dans la voiture, les pieds sont mouillés. Les pas provoquent des remous, les vagues se rejoignent. C’est beau. Ou effrayant. Ou c’est Dieu. La lumière, les reflets. Un masque blanc tombe, se mêle à l’écume. Quelqu’un frissonne.